Apprentissage : un plan d’aides exceptionnelles pour les entreprises.

En 2019, le nombre d’apprentis dans les entreprises connaissait une hausse significative de 16%, à hauteur de 491 000. Dans le cadre d’un grand plan de relance économique, pour inciter au recrutement d’apprentis et favoriser l’accès au marché du travail aux jeunes talents, le gouvernement propose aux employeurs les dispositifs suivants :

Mise en place d’une aide exceptionnelle jusqu’à la licence professionnelle (Bac+3, certifications professionnelles de niveau 6), pour toutes les entreprises.

  •  8 000 euros pour un apprenti majeur ;
  •  5 000 euros pour un apprenti de moins de 18 ans ;

Pour les contrats signés du 1er juillet 2020 au 28 février 2021, sont éligibles :

  • Les entreprises de moins de 250 salariés sans condition ;
  • Les entreprises de plus 250 salariés (si elles atteignent le seuil de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation dans leur effectif en 2021, selon des modalités définies par décret ; à défaut, les sommes perçues seront rétrocédées)

Avec cette mesure, le coût d’un recrutement d’un salarié en contrat d’apprentissage est quasi nul en première année de contrat.

Nota bene : à l’issue de la 1ère année d’exécution du contrat, les entreprises éligibles à l’aide unique bénéficieront de cette aide jusqu’à la fin du contrat.

Prolongation à six mois du délai de signature d’un contrat d’apprentissage avec une entreprise

Pour les jeunes qui entrent en formation entre le 1er août et le 31 décembre 2020, un délai de 6 mois est accordé pour trouver une entreprise avec laquelle signer un contrat d’apprentissage.

Ils sont ainsi accueillis en centre de formation des apprentis (CFA), sans contrat, pendant 6 mois (contre 3 mois avant).

Source : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/plan-de-relance-de-l-apprentissage-ce-qu-il-faut-retenir

COVID-19

Recrutement & Formation 100% en ligne

Pendant le confinement – les cours continuent et les inscriptions sont ouvertes 😊